Culture

LA CULTURE DES CHAMPIGNONS HALLUCINOGENES

La culture des champignons est relativement difficile en comparaison à d’autres végétaux et même quelques fois impossible.

En effet, les mécanismes de fructification du mycélium sont encore inconnus. Il faut noter que la recherche scientifique dans ce domaine est récente. Jusqu’à présent, tous les résultats obtenus l’ont été par tâtonnement et souvent d’une manière empirique.

La première souche à avoir été cultivée industriellement  est l’Agaricus Bisporus mieux connu sous le nom de champignon de Paris. Il faut dire qu’il existe maintenant un marché en pleine expansion et des espèces réservées à la gastronomie sont de plus en plus utilisé dans une grande quantité de mets (Potage en sachet, pâté, repas préparés et congelés).  Il est évident que les champignons non cultivables sont chers, de plus en plus rares dans nos contrées et souvent d’une récolte variable.

La culture des champignons hallucinogènes suit le schéma classique de la culture de presque tous les agarics. D’abord, l’obtention  de mycélium « pur » (sans autre contaminant) sur un milieu bien défini. Ensuite, transfert de ce mycélium sur un milieu permettant une grande dissémination dans un composte riche permettant la fructification.

Je vais traiter le sujet point par point avec un  appendice particulier en fin ……….